EGF-Table des matières

Table des matières

AVERTISSEMENT

On ne trouvera pas ici une table des matières de type classique, récapitulant un ouvrage dont le contenu et les divisions seraient déjà définitivement fixées, mais plutôt une sorte de plan de masse du chantier EGF dans son état actuel. Provisoire, évolutive, vouée à être complétée et détaillée, cette vue d’ensemble du domaine de la grammaire est le résultat d’un compromis entre deux principes de classement. La plupart des notices de l’EGF définissent en effet leur objet conformément aux notions qui sont d’usage commun chez les linguistes : catégories traditionnelles (la préposition, l'interjection…) ou découpages usuels du donné empirique (les constructions disloquées, les pseudo-clivées, etc.). Or, les domaines de faits ainsi délimités s’avèrent souvent hétérogènes ou mal définis, et recoupent par le travers des distinctions qui apparaissent plus pertinentes ou plus rigoureuses. Pour tenter de concilier les catégorisations en vigueur, dont l’usage est inévitable, avec les reconfigurations conceptuelles qui nous semblent opportunes, nous avons pris le parti d’inclure dans le plan de l’EGF deux sortes de rubriques, correspondant à deux types notices : (i) des notices descriptives (liens en rouge) qui portent sur des domaines de faits conformes aux notions établies, quittes à en montrer in fine la précarité ; (ii) des notices structurantes (liens en vert), qui proposent des regroupements jugés plus pertinents. Les notices descriptives, à degré de généralité variable, couvrent des domaines transversaux par rapport aux rubriques posées dans les notices structurantes, et peuvent par conséquent figurer sous plusieurs d’entre elles (leur pertinence partielle est alors signalée par un astérisque).